Inside The Haus: Molli Sullivan, Director of Communications

By on octobre 8, 2013

molli_sullivan_portrait Molli, en quoi consiste votre travail chez Hipstamatic?

Mon titre est Directrice de la communication mais je fais un peu plus que le travail de PR. Au sein de notre équipe, tout le monde porte plusieurs casquettes pour ainsi dire. Mon rôle au jour le jour est plus étroitement lié à la marque en elle-même, au marketing, à l'aspect communautaire et, bien sûr, aux relations publiques. Ensuite, il y a le magazine Snap, dont je suis rédactrice-en-chef. Donc, oui, je gère une belle palette de choses mais quel plaisir de travailler dans des domaines aussi diversifiés.

Ce qui aussi génial chez Hipstamatic, c'est que nous sommes soutenus par une telle communauté, par autant de gens talentueux, créatifs qui ont adopté Hipstamatic d'une façon dont nous n'osions pas rêver.

Quel est votre parcours professionnel?

Avant Hipstamatic, j'ai travaillé dans de grandes agences de relations publiques, comme Edelman et Ogilvy. J'ai toujours su que je voulais travailler avec une start-up et cela s'est produit, un peu par hasard. J'ai participé à un meeting où Lucas Buick était présent. Nous avions déjà eu quelques échanges dans le passé mais nous ne nous étions jamais rencontré.

Tout s'est très vite conclus. Nous avons pris un café et il m'a demandé si je voulais rejoindre l'équipe en place. J'étais déjà une grande fan de Hipstamatic que j'utilisais déjà et que j'adorais. J'ai donc été super contente de rejoindre "my boys" comme je les appelle tous les 5 aujourd'hui. Quelle aventure depuis le départ. Cela va faire 2 ans que je suis ici. Le temps passe si vite!

Certaines personnes sont parfois très en colère quand ils ont des problèmes avec Hipstamatic, comme lors de la sortie du Brighton Pak (ce pak est sorti sur Oggl mais 2 semaines plus tard sur Hipstamatic Classic)... Comment réagissez-vous à ce genre de réactions?

Lorsque des problèmes de ce genre se produisent, il est toujours important de se poser la question suivante: que pouvons-nous faire pour que cela n'arrive plus jamais? Mais aussi de s'assurer que les gens comprennent que nous avons entendu leurs doléances. Comment leur faire comprendre que nous allons faire mieux la prochaine fois? Je pense que nous avons bien gérer la situation en offrant le mois suivant un pak gratuit. Nous avons également mis en place un système pour s'assurer que nous n'aurons plus de problèmes de synchronisation dans le futur.

Donc oui, ce n'est pas évident pour nous de s'apercevoir que notre communauté a été déçue mais à travers ces défis, je noue aussi de nouvelles relations avec certains utilisateurs. Ce qui est au final très positif. En tant que société, nous cherchons à nous améliorer chaque jour.

Que s'est-il réellement passé avec le Brighton Pak?

Nous avons soumis à Apple ce pak, comme nous le faisons normalement, avec le même nombre de jours alloué pour approbation. Les Paks sont généralement approuvés très rapidement, mais des raisons inconnues, Apple ne l'a pas approuvé dans les temps.

Pendant ce temps-là, nous avions travaillé sur une mise à jour pour Hipstamatic Classic que nous avions aussi soumise pour approbation. Apple a fini par approuver le Brighton Pak et la nouvelle mise à jour en même temps, ce qui était très étrange pour nous puisque le Brighton Pak avait déjà été soumis depuis plus longtemps. Nous n'avons pas encore compris ce qui était arrivé du côté de chez Apple. Cela n'est jamais arrivé avant, nous étions tout aussi perplexe que vous!

molli_sullivan_01 En général, la plupart des gens sont vraiment patients, mais il y a eu une certaine confusion au sujet de la sortie du pak sur Oggl bien avant Hipstamatic. Une fois que vous êtes abonné à Oggl, cette opération est enregistrée dans l'App Store. C'est payé, tout est en ordre et nous sommes donc en mesure de proposer des Paks immédiatement à ces abonnés. Avec Hipstamatic Classic, c'est un peu différent parce que chaque pak est un achat intégré (in-app purchase) qui doit être approuvé par Apple à chaque fois. Comme Oggl ne fonctionne pas de la même façon, le pak était donc disponible immédiatement. Mais pas dans Classic. Voilà ce qui explique le retard pour l'une des deux apps.

Ceci étant dit, nous savions que notre communauté était très frustrée… Nous avons alors réfléchi à une solution créative pour s'assurer que cela ne se reproduise plus. Ensuite, nous avons offert un FreePaK le mois suivant, pour remercier les gens de leur patience, parce que, au risque de me répéter, nous sommes un produit basé sur une communauté. Nous sommes très reconnaissants d'avoir un tel soutien de nos utilisateurs. Peu d'entreprises, en particulier les start-up, peuvent dire cela.

Pour Oggl, vous prévoyez de nouveaux filtres (films, objectifs, flashes,…) tous les mois. Vous ne garantissez pas le même rythme de nouveautés pour Hipstamatic. Est-ce que la possibilité existe qu'un nouvel élément soit disponible pour Oggl mais pas pour Hipstamatic?

Pour l'instant, notre timing est plutôt bon. Mais il est tout-à-fait possible qu'un nouveau film pour Oggl n'arrive que plus tard pour Hipstamatic. Ce n’est pas à exclure même si pour le moment ce n’est pas d’actualité.

Nous étudions le rythme idéal des sorties, nous sommes ouverts aux changements et de toute façon, nous sommes très à l'écoute de nos utilisateurs. Voyons mais pour le moment, cela semble fonctionner ainsi.

Quelles sont les différences entres tous les packs disponibles? Hisptapak, Freepak, Snappak...

Un HipstaPak est le nom générique pour un film et un objectif avec parfois un flash. Un FreePak est un pack que nous offrons gratuitement parce que… nous vous aimons ! Les revenus d’un GoodPak vont à une oeuvre de bienfaisance et un SnapPak est développé spécifiquement pour un usage précis, comme par exemple le portrait ou la photo gastronomique. Un RetroPak est un lot d'anciens paks offerts à un tarif intéressant. Nous proposons les RetroPaks de temps en temps, il faut donc rester attentif pour profiter des opportunités!

Est-ce que vous subissez encore de la condescendance du monde de la photographie plus traditionnelle qui considère qu'un "vrai" photographe ne se sert pas d’un iPhone pour capturer des images?

molli_sullivan_02 Oui mais les choses évoluent dans la bonne direction. C'était plus perceptible au début, à la sortie des premiers iPhones, ainsi que lors du lancement de Hipstamatic. Maintenant on est quasiment en 2014 et le support a gagné en maturité. Je vais prendre le cas de l’objectif Jimmy comme exemple. Au départ, l'idée était simplement de rajouter un effet flou pour donner un air artistique, la qualité générale de la photo à l’époque étant assez pauvre. Maintenant, l'environnement hardware a énormément évolué et permet de partir d'un fichier de très bonne qualité. Cela a permis beaucoup plus de créativités aux niveaux des objectifs et des films.

On a aussi maintenant des photographes reconnus qui utilisent Hipstamatic. Quand Ben Lowy fait la couverture de Time magazine avec une image prise avec un iPhone, cela aide évidemment à la reconnaissance du support. Ce genre de publications arrive de plus en plus souvent et cela change la perception que les gens ont sur le sujet. Si Annie Leibowitz ou Steven Meisel se servent d'Hipstamatic pour une image, ils ne perdent évidement pas leur statut de photographe. Hisptamatic devient un outil de créativité comme un autre dans la palette d’un photographe. Je suis très fière de travailler chez Hipstamatic car le team a créé un outil qui a changé le monde de la photo. Surtout quand je vois ce que notre communauté d’utilisateurs produit chaque jour. Quelle créativité!

Comme se positionne Snap magazine actuellement?

Snap dépasse de loin le succès que l'on espérait. Les photos produites par notre communauté sont souvent incroyables, nous voulions proposer un support de qualité pour montrer ces clichés. On publie aussi sur Facebook ou Twitter, mais la visibilité sur ces médias est très éphémère, avec Snap, il y a une notion de durée pour la visibilité du travail. Nous savons les efforts que la créativité nécessite, c'était important pour nous de valoriser au mieux les photos qui en valent la peine avec un magazine. Vu le succès, nous travaillons activement sur des développements à venir et nous sommes super heureux de voir que Snap magazine est souvent en tête des téléchargements de magazines photos sur l’Apple store.

Quels sont votre objectif, film, flash et combo préférés?

En fait, j'aime associer G2 avec Blackeys Extra Fine pour le noir et blanc. En ce qui concerne la couleur, j'aime vraiment Mabel et Dixie. J'aime ce type de bordures.

Je suis aussi une grande fan du flash Pop Rox avec l'objectif Wonder. Cela fonctionne bien dans des situations de faible éclairage. Je l'utilise beaucoup quand je suis à des concerts et en sortie avec mes copines!

Oggl ou Hipstamatic?

De façon quotidienne, j'utilise surtout Oggl maintenant. Même si, parfois, je craque toujours pour Hipstamatic Classic parce que j'aime toujours le concept de la "toy camera".

Photos: Molli Sullivan [button color="black" link="http://oggl.me/molli/"]Oggl[/button]

Précédentes rencontres: Lucas Buick - Ryan Dorshorst -  Aravind Kaimal - Mario Estrada

Prochaine rencorntre: Doug Lambert

© Eric Rozen - Hipstography 

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :