The Editing Suite: La profondeur de champ

By on novembre 9, 2015

Montreal-HipstaPak-Anne-Marie-LensDisponible depuis vendredi passé, The Montreal HipstaPak comprend un film, Mount Royal, et un objectif, Anne-Marie, dont l'une des caractéristiques est un effet flouté rajouté aux clichés. Voilà donc l'occasion de se pencher sur l'une des fonctions de la section The Editing Suite: la profondeur de champ.

En photographie "classique", la profondeur de champ correspond à la zone de l'espace dans laquelle doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil acceptera comme nette. L'étendue de cette zone dépend des paramètres de la prise de vue: la distance de mise au point, l'ouverture du diaphragme et de la focale utilisée. Plus la profondeur de champ est étendue, plus elle intègre le sujet dans son environnement. A contrario, plus elle est courte, plus elle l'isole. Le contrôle de la profondeur de champ permet donc de mettre en valeur un sujet, dans le cas d'un portrait par exemple.

En pratique, imaginons un ami qui pose avec en toile de fond le Golden Gate. Une profondeur de champ étendue permettra d'avoir le sujet et l'arrière-plan nets; avec une profondeur de champ courte, votre ami sera net et le Golden Gate sera flou.

Tout ceci n'est que de la théorie relative à la photographie classique car avec Hipstamatic, les choses sont différentes bien évidemment. L'effet de profondeur de champ est reproduit avec des objectifs comme Tinto 1884, Americana, Loftus ou Sergio. Et depuis ce mois de novembre 2015, avec Anne-Marie.

On aime ou on déteste cet effet flouté, c'est une question de goûts, mais grâce aux nouvelles fonctionnalités de 300, il est désormais possible de paramétrer ce flou. Vous pouvez soit le rajouter à n'importe quel objectif ou au contraire, l'éliminer si vous le souhaitez.

Premier cas de figure: vous n'appréciez pas ce genre d'effet. Prenons donc Anne-Marie comme exemple: cet objectif augmente légèrement l'exposition, sature les tons riches de vos images mais rajoute, hélas, un flou que l'on ne désire pas vraiment. Dans la section The Editing Suite, sélectionnez la fonction "Profondeur de champ". Faites glisser le curseur vers la gauche et hops, l'effet disparaît quasiment. Idéal donc pour garder les caractéristiques d'un objectif sans ce flouté. Cela fonctionne aussi avec Americana et Loftus; par contre, aucun résultat tangible avec Tinto 1884 ou Sergio.

 

 

Si au contraire, et c'est donc le second cas de figure, vous appréciez cet effet, il est possible de le rajoutez à n'importe quel objectif. Vous pouvez paramétrer l'intensité de l'effet (de 0 à 100) et son style, circulaire ou linéaire.

Pour cet exemple, j'ai choisi Helga Viking. J'ai envie de mettre en évidence le logo et de diminuer les autres détails de la photo. En glissant le curseur vers la droite, le flou va augmenter; j'ai opté pour l'effet circulaire.

 

 

Il est aussi possible de déplacer l'effet si le sujet n'est pas centré par exemple ou si vous désirez mettre en évidence une partie spécifique de la photo. Il suffit de placer un doigt sur l'écran et de le déplacer là où vous le souhaitez.

 

 

Cela fonctionne également avec un effet linéaire, à vous de sélectionner celui qui convient le mieux.

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :