Click. Boom. Amazing! – Montage de l’exposition

By on mars 31, 2015

CBA-setting-up-01Sofitel Brussels Europe, lundi 30 mars 2015, 09.30 du matin: j'arrive dans le lobby de l'hôtel avec la plupart des photos; il me manque juste les grands formats qui vont être livrés ce matin par un transporteur. Le lieu est magnifique, sobre, paisible et somptueux et même si le montage de l'exposition s'annonce un peu épique, j'ai hâte de commencer. L'idée d'une exposition est née il y a plus d'un an mais aujourd'hui, ce que j'avais en tête va devenir réalité. Au boulot.

L'exposition se déroule donc dans le lobby de l'hôtel que j'ai divisé en 3 zones. Il y a d'abord un long mur divisé en deux parties et qui comporte de chaque côté une alcôve. Pour les 23 photos exposées dans cette alcôve, j'ai opté pour des cadres en bois assez profonds, la vitre étant à 4 centimètres de la photo, ce qui permet un rappel des volumes créés par cette même alcôve. A gauche, 9 photos sur le thème de l'eau et à droite, 14 photos sur le quotidien de l'homme. Les cadres seront suspendus à des rails de cimaises qui reste le moyen le plus élégant pour présenter des photos.

 

Au dessus de ces alcôves, le mur principal est lui aussi divisé en deux. J'ai sélectionné 7 photos imprimées en 60 centimètres sur 60 (23/23 inches), collées sur dibond avec un lamina de protection. A gauche, trois splendides natures mortes de Florian Bilges et à droite, un mur dédié à deux photographes de Toronto dont j'admire le travail: Julia Nathanson et Matthew Wylie. Il est presque midi, le montage de cette section est terminé et le résultat est sublime. Passons à la suite.

 

Seconde section de l'exposition: 4 colonnes en bois peintes en noir mat. Ces colonnes ont été construites spécialement pour Click. Boom. Amazing! car j'avais envie de rajouter à l'expo un côté "balade", les 73 photos exposées provenant littéralement des quatre coins du monde. Elles forceront donc le visiteur à se balader dans l'espace formé par ces supports. Deux photos seront accrochées sur chaque face et ici, j'ai opté pour des cadres sobres en métal.

 

Il est 14.00, il est temps de passer à la dernière section: la mezzanine. Une immense mezzanine large de 2 mètres surplombe le lobby et ce sont 12 photos imprimées sur du 90/90 (35/35 inches) et montées sur aluminum qui vont la décorer.

 

Le choix de ces  grandes photos a été assez difficile car un facteur supplémentaire est à prendre en compte dans le cas d'impressions de cette taille: la résolution des photos. Une photo recadrée dans Oggl par exemple ne peut être imprimée dans un tel format mais d'autres facteurs sont aussi importants; vous avez d'ailleurs été nombreux à me poser des questions sur ce type d'impression et je publierai prochainement une interview du responsable du labo photo qui s'est chargé des impressions.

 

Les photos sont accrochées les unes après les autres et il ne reste plus qu'à déposer quelques photos sur des chevalets dont celle de Henk Goossens qui sera placée à l'entrée de l'exposition et celle de Lori Hillsberg, première gagnante du concours.

 

C'est vers 15.30 que tout est terminé. Durant presque 6 heures, il a fallu déballer, clouer, poncer, viser, accrocher, coller et sans vraiment s'en rendre compte, le lobby de l'hôtel ressemble maintenant un peu à un champ de bataille. Cela fait mauvais genre, je l'avoue. Nous lui rendons donc toute sa splendeur et pour la première fois, je peux admirer la totalité de l'exposition. J'avoue que je suis ému mais je ne peux hélas pas profiter du spectacle plus longtemps: je dois encore réaliser les étiquettes qui seront placées sous chaque photo avec évidemment le nom de l'artiste mais aussi un code barre qui permettra au public d'obtenir les infos pour chaque oeuvre via les pages de Hipstography.

L'exposition débute donc ce mardi 31 mars et sera accessible gratuitement et sans interruption jusqu'au 20 juillet. Chaque mois, une photo supplémentaire sera ajoutée à la collection. Rajoutez donc les #SofitelBxlEur (Sofitel, Bxl pour Bruxelles and Eur pour Europe) et #hipstography à vos plus beaux clichés. Pour ceux qui ne peuvent pas venir en personne à Bruxelles, je proposerai dans les prochains jours une visite virtuelle de l'exposition. Bon, sur ce, je retourne au Sofitel profiter un peu du spectacle...

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :