Hipstamatic DSPO

By on avril 20, 2015

C'est en 2011 que sort Hipstamatic Disposable aussi appelé plus tard D-Series et le succès est foudroyant. Le principe était simple: il suffisait de créer un rouleau de photos sur l'app, d'inviter un ou plusieurs amis et de réaliser ensemble des photos. Lorsque l'on arrivait à la fin de l'album (24 photos si je me souviens bien), l'album était alors partagé par tout le monde. Plus besoin donc de s'envoyer les photos par email. Sans rentrer dans des détails techniques, Hipstamatic Disposable était ingérable au niveau des serveurs et Hipstamatic a été obligé de mettre fin au projet en juillet 2012.

DSPO-sample-06Bonne nouvelle, le projet redémarre dès aujourd'hui sous un autre nom et sous une autre forme. L'application s'appelle Hipstamatic DSPO, ou juste DSPO [prononcez Dis-po] et voici les grandes lignes de ce nouveau venu de la famille Hipstamatic:

Il s'agit d'une caméra partagée: vous créez un rouleau, vous lui donnez un nom et ensuite, vous décidez de la durée; vous pouvez shooter pendant 1 heure, 3, 6, 12 ou 24 heures. Ensuite, vous pouvez inviter des amis qui partageront donc le même rouleau de photos. Attention, personne ne voit les photos prises avant que le compteur n'atteigne zéro. C'est cela qui est fun aussi! Vous pouvez shooter seul mais c'est nettement moins drôle.

 

Pour chaque photo prise, vous pouvez rajouter un texte, choisir un look (Clean, Mono, Vintage,...) et sélectionner une émotion générale: Merry, Sad, Happy, Sexy ou Yummy. Vous pouvez aussi avoir accès à un historique qui reprend toutes les infos: qui photographie avec quelle émotion, les commentaires et le lieu.

 

Je suis parti la semaine passée à Dinant, dans le sud de la Belgique, visiter le Château de Noisy avec Thérèse Cherton. Nous avons donc décidé de réaliser un album commun et après trois heures de shooting, nous avons pu découvrir le résultat. Rien à dire, c'est vraiment un chouette souvenir mais il n'est pas nécessaire d'être au même endroit: un ami pourrait être à New York, un second à Paris et un troisième à Hong Kong.

 

DSPO n'a pas vraiment de points communs avec Hipstamatic ou Oggl, si ce n'est la touche Hipstamatic que l'on apprécie tous. Il n'y a pas de filtres, de combos mais une touche personnelle, voire privée, nettement plus accentuée. Voilà donc une app que l'on utilisera entre amis, lors d'événements et une fois de plus, Hipstamatic nous livre un produit fun, créatif et vraiment bien réalisé. Longue vie à DSPO!

DSPO sur l'App Store.

This post is also available in: Anglais

2 Comments

  1. blindseablogStephane

    avril 21, 2015 at 10:34

    Ce serait génial de faire une “pellicule” commune de les membres ou faisant partie du groupe Flick’r hipstography du moins pour les plus actifs ;-)

    • ericrozen

      avril 21, 2015 at 11:06

      J’ai eu la même idée ;-) Un hipstawalk virtuel et mondial ;-) Je demande à Hipstamatic quelles sont les limitations.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :