Hipstaclass 009 – 005: Manipuler les niveaux d’éclairage

By on avril 6, 2013

Le fait de fusionner des expositions accroît inévitablement la luminosité, ce qui augmente le risque de surexposer l’image, si des mesures inverses ne sont pas prises.

Pour aller à l’encontre de ces effets, optez pour l’obscurité. Photographier dans des conditions lumineuses très basses peut normaliser le niveau d’exposition final de l’image. Quelques-uns de nos photographes ont atteint de très bons résultats en travaillant de nuit avec très peu de lumière extérieure.

hipstaclass_005_001

Exemple, Techniques pour contrer la surexposition 
Left: Jane / W40 / Off (Low Ambient Light Level)
Right: Watts / Float / Jolly Rainbo 2x (Standard Lighting, (Underexposing Filters)
Photo by Fiona Christian

Il faut aussi réfléchir aux choix des filtres Hipstamatic et utiliser ceux qui peuvent obscurcir l’image, comme par exemple les objectifs Tejas, John S, Wonder ; les films Float, Cano Cafenol, ou W40 ; et les flashes Jolly Rainbo 2x, Cadet Blue Gel, ou DreamPop. Des filtres qui surexposent l’image déjà en temps normal (comme Susie, Mabel, Bettie, ou Adler) ne feront qu’accentuer le problème.

La surexposition peut aussi être utilisée comme un avantage. Par exemple, des slogans bien noirs de RTV SHOUT! peuvent s’atténuer facilement dans une composition avec des éléments foncés. Par contre, en le combinant avec une surface blanche (mur, sol, etc.), l’image est éclairée au point de rendre le slogan plus discernable. Cette technique d’une exposition neutre intervenante peut également être utilisée pour éclaircir un sujet dans un environnement sombre.

hipstaclass_005_004

Exemple, Utilisation d'une source de lumière pour la lisibilité
Foxy / RTV SHOUT! / Standard
Tom Choinski, Hipstamatic New England

hipstaclass_005_005

Exemple, Technique avec l'appareil fixé
John S / Blanko / Off
Tom Choinski, Hipstamatic New England

Simone Muresu de Hipstamatic Sardinia a réalisée une autre expérience intéressante en fixant l’iPhone sur un pied pour simuler la méthode HDR (High Dynamic Range). Ainsi, en photographiant la même image, parfois en situation de faible luminosité, 5, 10, voir 30 fois, on parvient à créer l’illusion d’une luminosité intense.

hipstaclass_005_002

Exemple, Booster l'exposition en présence d'un éclairage faible
avec plusieurs expositions

Wonder / Blanko Freedom 13 / Jolly Rainbo 2X
Photo By Simone Muresu, Hipstamatic Sardinia

hipstaclass_005_003

Exemple, Booster l'exposition en présence d'un éclairage normal
avec plusieurs expositions

Hornbecker / Blanko Freedom 13 / Jolly Rainbo 2X
Photo By Simone Muresu, Hipstamatic Sardinia

Dernier chapitre (demain): Etre créatif.

[button color="blue" link="http://www.facebook.com/pages/Hipstamatic-New-England/215153518534085"]Hipstamatic New England[/button]

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :