Inside The Haus: Doug Lambert, COO, Hipstamatic

By on octobre 7, 2013

doug_lambert_01 Doug, quel est votre poste au sein de Hipstamatic?

Je suis COO (chief operations officer, directeur de l'exploitation) et j’ai le plaisir de soutenir une équipe extraordinaire. Je gère les opérations liées à notre business; en plaisantant, nous parlons entre nous de mon job comme étant le poste qui permet de "supprimer les distractions". En résumé, je supervise les différentes étapes de ce que nous produisons afin que tout se passe bien et que l’équipe puisse se concentrer sur la création. L’innovation ne peut se produire que lorsque les créatifs peuvent se concentrer sur leurs jobs et sur rien d’autre.
Il est important que l'équipe puisse travailler dans de bonnes conditions; je me concentre donc sur tout ce qui est administratif, sur le back-office afin de laisser l’équipe créative travailler sereinement. Je dois dealer avec plein de petits détails pour que la production soit efficace. J’adore ce job.

Suivez-vous malgré tout le travail artistique?

Absolument! Je suis avant tout un fan de nos applications mais aussi un collègue au niveau artistique. Je me concentre évidemment sur le travail au quotidien, cela ne concerne pas directement la création en tant que telle mais cela permet à l’équipe de se concentrer sur le développement et l'évolution de notre gamme de produits par exemple. Je fais tourner la machine, plutôt que d'en être un rouage. Cependant, la raison pour laquelle cela fonctionne si bien, c'est que je suis aussi un créatif, je suis un musicien et un photographe. Même si je suis plus orienté du côté business, j'ai le même esprit créatif que les autres. Nous sommes une grande équipe.

Y a t-il un conflit entre le côté artistique et le business à proprement parler? Comment conciliez-vous le tout?

Selon moi, nous avons toujours privilégié la qualité avant tout chose et cela depuis le départ, en décembre 2009. Cela s’est ressenti à tous les niveaux et nous continuons ainsi. Je peux dire avec confiance qu'il n'y a jamais eu de conflit, en raison de la méthodologie avec laquelle nous abordons les choses. En Décembre 2009, personne ne parlait de filtres ou d’images carrées produites à partir de votre téléphone mobile. Lucas et Ryan ont développé une idée originale qui a rapproché l’art et le business; comme par exemple dans le cas des achats intégrés (In-app purchases). Ce dont je suis le plus fier, c'est que nous sommes restés cohérents comme entreprise. Nous avons une petite équipe créative très efficace qui fait passer l’art et notre communauté avant tout. Nous sommes aussi une entreprise prospère. Nous sommes très reconnaissants et nous respectons vraiment notre communauté d’utilisateurs qui est loyale et qui nous permet de continuer à associer art et business.

Voyez-vous une différence entre une société créative comme la vôtre et une entreprise plus conventionnelle?

doug_lambert_02 Absolument. Pour être créatif, vous devez être libre d'innover, avoir le temps d'innover, d'avoir les moyens de produire une idée et d’en faire une réalité pour qu’un maximum de personnes puisse en profiter. Une entreprise plus conventionnelle va se préoccuper avant tout du business et ne peut concevoir les choses de la même façon.
D’un point de vue photo – raison de cette interview - je suis aussi un fan de nos applications. J’observe ce que la communauté produit, ce qui me permet de rester en contact avec la réalité. Personnellement, dans ma position, je trouve incroyable que vous ayez voulu me rencontrer et faire cette interview. Je veux dire, c'est tout simplement fantastique, non?

Comment avez-vous rejoint Hipstamatic?

En fait, c’est ma femme Cindy qui m'a présenté à Lucas. J'ai eu l'occasion de travailler avec lui et je suis reconnaissant qu’il pense aujourd'hui que mes efforts ont été bénéfiques pour l'entreprise. Même chose pour Ryan évidemment. A cette époque, j’avais un Blackberry. Ma femme avait un iPhone; je me suis procuré un iPhone 4 et ce fut la révélation. Comme toute personne qui utilise Hipstamatic, je suis devenu accro. Donc, oui, je viens du monde Blackberry mais je n’y retournerai plus.

Vous êtes photographe, utilisez-vous un autre appareil photo?

Le meilleur appareil photo est celui que vous avez toujours sous la main. Et pour être honnête, je suis sincèrement tombé amoureux de Hipstamatic et maintenant de Oggl. Si vous deviez venir chez moi, vous verriez des photos de mes enfants sur tous les murs et toutes ces photos ont été prises avec Hipstamatic. Nous disposons d’un super service d’impression que ma femme et moi utilisons souvent. J’ai commandé des tirages de la famille et des enfants pour mes parents; les résultats sont incroyables. Lorsque j'ai commencé à utiliser Hipstamatic, mes parents par exemple, ont été vraiment surpris et m'ont demandé quel appareil photo j’avais utilisé. Ils ne m’ont pas cru quand je leur ai dit que c’était un iPhone et Hipstamatic. Et quand ils ont vu les impressions, ils sont restés sans voix.

Quelle a été votre réaction lorsque Lucas ou Ryan vous ont parlé de Oggl la première fois?

doug_lambert_03 J'ai compris assez vite une chose: s’ils me parlent d’un nouveau produit, c’est qu’ils sont certains de leur coup et comme je suis un fan, je ne me pose aucune question. J’ai dépassé le cap de me questionner sur leurs innovations; je suis plutôt impatient et excité de les tester! Et de savoir comment les aider à ce que cela devienne réalité. Je suis ravi du graphisme et de l’approche de Oggl et je trouve extraordinaire la façon dont la communauté s’est impliquée dans le projet. Le produit est resté fidèle à notre politique et en plus, il engrange des bénéfices. Que demander de plus? Quelle belle brochette de produits: Hipstamatic, Oggl, Snap,…

Etes-vous plus Oggl ou Hipstamatic?

Pour être honnête, j’aime les deux. Je suis un traditionaliste mais en même temps, j’adore que l’on "like" mes photos sur Oggl. Selon nos termes, nous ne parlons pas de "like" mais de "I get some love". Par exemple, quand je vois que David Loftus aime une de mes images, je trouve cela génial. Je respecte David et je suis simplement honoré qu’il apprécie mon travail. Quand je fais défiler sur Oggl les photos, c’est un peu comme si je me baladais à travers le plus grande galerie d'art du monde. Le matin, j’adore commencer ma journée en regardant des clichés et en envoyant "some love". Avec Oggl, l’image est la chose la plus importante, l’artiste vient en second lieu. On apprécie une photo pour ce qu’elle est avant tout.

Quels sont vos favoris personnels: film, flash, objectif et combo?

Pour une raison inconnue, je finis toujours par utiliser le combo Loftus+DC en raison de la mise au point et du flou. J'utilise aussi Jane de temps en temps ainsi que les films noir et blanc de la série AO. Il y a aussi un grand classique, le Ina’s 1969… l’original. Quand je shoote avec Hipstamatic Classic, j'utilise le mode "aléatoire"; j'arrive à créer de nouveaux favoris sur la base des résultats obtenus. J'utilise généralement le flash standard, mais parfois je vais le choisir de façon aléatoire, juste pour voir, mais comme je l'ai dit, je suis un peu traditionaliste. Ma femme a quasiment tout testé et elle me donne des trucs. Je suis donc aussi un étudiant, comme tout le monde, je suis constamment en apprentissage. En tout cas, choisir cette fonction aléatoire vous permet de comprendre les possibilités offertes par l’app et je suis généralement très surpris par les résultats.

Photos: Doug Lambert 

Précédentes rencontres: Lucas Buick - Ryan Dorshorst -  Aravind Kaimal - Mario Estrada - Molli Sullivan

Prochaine rencorntre: Allan Bedford

© Eric Rozen - Hipstography 

This post is also available in: Anglais

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :